English Español
AMMA-CATCH
Analyse Multidisciplinaire de la Mousson Africaine - Couplage de l’Atmosphère Tropicale et du Cycle Hydrologique







Rechercher


Un observatoire hydrométéorologique sur l’Afrique de l’Ouest

AMMA-CATCH est un service d’observation (SO) qui vise à documenter sur le long terme les évolutions climatiques, hydrologiques et écologiques en Afrique de l’Ouest. Il s’appuie sur trois sites densément instrumentés, certains fonctionnant depuis le milieu des années 1980 sur la partie sahélienne de l’observatoire. La superficie de ces trois sites est comprise entre 10000 et 25000 km² ; ils sont étagés en latitude de manière à échantillonner les gradients eco-climatiques caractéristiques de la région.
 
Le suivi simultané sur ces trois sites du couvert végétal, de sa phénologie et des différents termes du bilan d’eau (pluie, infiltration, recharge des aquifères, ruissellement de surface) permet de mieux appréhender les interactions entre cycle de l’eau, dynamique de la végétation et variabilité du climat aux échelles intra-saisonnières à pluri-annuelles sur cette région hautement vulnérable aux impacts du changement climatique.

En savoir plus sur les premiers enseignements tirés des observations.
Article scientifique décrivant l’observatoire : AMMA-CATCH studies in the Sahelian region of West-Africa : An overview.




© : L. Descroix © : E. Mougin © : J.M. Cohard © : S. Galle © : S. Galle © : L. Descroix © : L. Descroix © : E. Mougin © : V. Chaffard © : M. Gosset © : E. Mougin © : L. Descroix © : V. Chaffard © : S. Galle © : S. Galle © : L. Descroix © : L. Descroix



Suivi des observations



Actualités

EDD 2016 : Monitoring global changes in the intertropical belt

The role of the Long-term observatories in detecting (...)


Dynamique du couvert végétal herbacé, Dantiandou - Niger

En 2015 sur le Fakara (Niger), les pluies, bien que (...)


Mise à jour de la base de donnée in-situ

Le 12 novembre 2015, la base de données in-situ, (...)


Le climat sous surveillance

A l’occasion de la COP21 à Paris en décembre 2015, l’IRD (...)


[suite]


Laboratoires porteurs de l’observatoire :

Géosciences Environnement Toulouse     HydroSciences, Montpellier     Laboratoire d'étude des Transferts en Hydrologie et Environnement, Grenoble


Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © Kit SPIP OSUG v.1 (2014)