English Español

Accueil > Présentation > Approche multi-échelles








Rechercher


Approche multi-échelles

par Veronique Chaffard - 27 mai 2014 ( maj : 2 décembre 2014 )

Le système d’observation AMMA-CATCH couvre une large gamme d’échelles spatiales. Il est défini pour documenter la variabilité des différentes composantes de la mousson ouest-africaine et pour réaliser des études de processus permettant de mieux appréhender les couplages entre dynamique atmosphérique, cycle hydrologique et dynamique de la végétation.

Trois sites de méso-échelle échantillonnent le gradient écoclimatique d’Afrique de l’Ouest. A l’intérieur de chaque site de méso-échelle, on réalise des observations plus fines sur des supersites et des sites intensifs locaux.

Sites de méso-échelle

Trois sites de méso échelle (environ 104 km²) ont été équipés pour échantillonner des régions contrastées : de par leur zone climatique et écologique, leur géographie, leur fonctionnement hydrologique, l’aménagement et l’occupation des sols. Ces sites sont dédiés à l’étude du couplage entre la dynamique de la végétation et le cycle de l’eau, les rétroactions continent-atmosphère et des estimations de bilans d’eau.

Super sites

A l’intérieur de chaque site de méso échelle, des supersites d’une centaine de km² ont été équipés plus densément pour des études de processus et de fermeture du bilan hydrique. Ces observations à très fine échelle permettront d’analyser la transposabilité d’échelle dans les modèles hydrologiques ou d’étudier en détail les processus physiques.

Sites intensif locaux

Le cœur des super-sites est constitué par des sites intensifs dont le couvert végétal et la topographie sont représentatifs des principaux milieux rencontrés dans la région. Ces sites intensifs sont équipés, outre les mesures de base qui constituent l’ossature du suivi aux échelles supérieures, de stations météorologiques, de mesures d’humidité des sols et de mesures des flux turbulents de chaleur sensible et de H20/CO2.




Laboratoires porteurs de l’observatoire :

Géosciences Environnement Toulouse     HydroSciences, Montpellier     Laboratoire d'étude des Transferts en Hydrologie et Environnement, Grenoble


Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © Kit SPIP OSUG v.1.3 (2017)