English Español

Accueil > Sites d’observation & données > Suivi des observations








Rechercher


Suivi des observations

Premiers enseignements tirés des observations

Sur la zone Sahélienne, l’existence d’observations continues depuis la fin des années 1980 sur deux sites (Gourma Malien et degré carré de Niamey au Niger) a permis de mettre en évidence plusieurs évolutions déterminantes : i) la mise en place d’un gradient pluviométrique entre l’Ouest de la région, toujours fortement touché par la sécheresse qui a démarré à la fin des années 1960, et l’Est qui connaît un retour à de meilleurs conditions pluviométriques ; ii) un décalage persistant du cycle saisonnier, le pic de la saison des pluies étant avancé de près de trois semaines par rapport aux conditions qui prévalaient dans les années 1950 et 1960 ; iii) une augmentation de la fréquence des pluies intenses, iv) une forte régression des jachères au profit des cultures, se traduisant par l’augmentation des coefficients de ruissellement.

Sur la zone soudanienne (bassin de l’Ouémé au Bénin), les observations ont démarré à la fin des années 1990 ; on y observe également une tendance à l’intensification du cycle hydrologique et une déforestation active.

Ces évolutions d’échelle décennale prennent place dans un contexte de réchauffement climatique global, d’une part, et de forte augmentation de la pression anthropique locale, d’autre part ; la poursuite des observations au cours des années à venir a donc pour objectif de mieux comprendre comment ces deux facteurs irréversibles se combinent pour expliquer les évolutions hydro-écologiques constatées sur les sites AMMA-CATCH.


Laboratoires porteurs de l’observatoire :

Géosciences Environnement Toulouse     HydroSciences, Montpellier     Laboratoire d'étude des Transferts en Hydrologie et Environnement, Grenoble


Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © Kit SPIP OSUG v.1.3 (2017)